Dans la mise en place de stratégies d’investissement pour faire du trading en options binaires, il est important de se munir des bons outils. Mais s’il est vrai qu’une chose primordiale est d’avoir les bons outils, une autre, et non moins importante, est de savoir les exploiter. La méthode des bandes de Bollinger est par exemple l’un des modèles possibles pour analyser certains facteurs du marché financier.

Que faut-il savoir sur les bandes de Bolinger ?

Les bandes de Bolinger constituent un outil d’analyse économique. Développé par John Bolinger, cet outil est ainsi nommé à cause des éléments qui le composent dans une représentation graphique. Spécifiquement, si un trader prend un graphique représentant des variations de cours sur une période donnée, il pourra obtenir des bandes de Bolinger formées par trois courbes. Une première courbe est obtenue en déterminant la moyenne mobile des valeurs de l’actif sur un intervalle de temps subdivisé en X périodes identiques. Les deux autres courbes sont situées de part et d’autre de la moyenne mobile de la période, l’une au-dessus, l’autre au-dessous. Chacune d’entre elles est située à une distance donnée de la moyenne mobile, correspondant à deux fois l’écart-type sur les X périodes qui composent le temps d’analyse. A l’origine, le temps d’analyse par défaut utilisé est de 20 jours. Mais il est bel et bien possible de travailler sur d’autres durées.

Comment interpréter des bandes de Bolinger ?

En se fiant à l’hypothèse des lois normales, la probabilité, que la valeur future s’établisse dans le cadre des trois courbes précédemment identifiées, est de 95%. Si l’écart-type sur les périodes est élevé, les bandes sont éloignées et on qualifie alors le marché de marché volatile. Dans ce cas, la tendance est forte et il y a beaucoup de fluctuations. Mais lorsque l’écart-type est faible et que les courbes forment un canal étroit, il y a une absence de tendance ou une tendance faible. En clair, cela signifie que, plus il y a de variations du cours d’un actif entre deux séances, plus les bandes seront éloignées.

La prédiction du rebond ou de la correction du cours d’un actif dépend ensuite de la proximité entre ledit cours et les bandes. Pour un cours qui vient au contact de la bande inférieure, l’on prédira un retour imminent sur la bande supérieure. A l’opposé, lorsque l’actif se rapproche de façon accentuée de la bande supérieure, l’on anticipera donc sur un renvoi imminent de l’actif vers la bande inférieure.

En analysant un graphique des bandes de Bolinger, il faut prêter une grande attention au resserrement des bandes. Une volatilité faible précède généralement une volatilité forte, et vice-versa. Par conséquent, lorsque l’espace entre les bandes de Bolinger est réduit, un espacement élevé s’ensuivra, traduisant une forte volatilité des prix des actifs. Ces derniers montent alors, et baissent, en des laps de temps réduits. Lorsque, par contre, les bandes de Bolinger sont déjà très espacées, cela signifie qu’un resserrement est proche et qu’il y aura peu de fluctuations des cours.

Est-ce fiable ?

D’après les témoignages de nombreux traders, les bandes de Bolinger permettent 8 fois sur 10 de faire de bons choix de trading. Toutefois, leur limite est qu’elles n’intègrent pas les volumes échangés. Seules des prévisions sur les prix sont donc possibles.